ePrivacy and GPDR Cookie Consent management by TermsFeed Privacy Generator

Actualités

« La demande de résidences secondaires est grandissante à Nyons »

« La demande de résidences secondaires est grandissante à Nyons »

Mustapha Azzouz jeu 30/06/2022 - 07:00

« La demande de résidences secondaires est grandissante à Nyons »

30 juin 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Surnommé le « petit Nice » pour la qualité de son ensoleillement, Nyons est plébiscitée par de nombreux acquéreurs en quête d’une résidence secondaire. Partons à la découverte du marché immobilier de cette commune de la Drôme Provençale avec David Boschi, gérant de Boschi Immobilier.

Image
vue-pont-medievial-nyons-seloger
Au cœur du parc naturel régional des Baronnies provençales, Nyons est très prisée des acquéreurs. © Richard Semik – Shutterstock

Quel est l’état du marché immobilier nyonsais ?

Nous sommes face à un marché faisant preuve d’un fort dynamisme. Depuis la crise sanitaire, Nyons est très demandée pour l’achat d’une résidence secondaire.

Comment s'explique un tel dynamisme ?

Les différentes périodes de confinement ont donné à de nombreux Français des envies d’espace et de verdure. Le développement du télétravail permet donc à certains de se lancer dans de nouveaux projets immobiliers pour améliorer leur qualité de vie. Ils veulent une maison confortable pour les vacances. Certains souhaitent pouvoir y télétravailler plusieurs jours par semaine. Il s’agit essentiellement d’habitants des grandes villes comme Paris, Lyon ou encore Marseille. Nous avons aussi de la demande de la part de clients étrangers, notamment des Belges, des Suisses, des Allemands et des Néerlandais. Nous avons dû adapter nos méthodes de travail pour répondre à cette forte demande. La mise en valeur des maisons avec la visite virtuelle immersive 3D Matterport est très appréciée des acheteurs.  

Face à cette forte demande, avez-vous noté une hausse des prix ?

Effectivement, nous avons constaté une hausse certaine des prix des maisons. Ces derniers ont augmenté de 5 à 10 % depuis la fin de l’année dernière.

Quels sont les biens les plus recherchés ?

Les acheteurs privilégient les villas construites sur de spacieux terrains bien aménagés avec piscine. Ils sont, de plus, très attentifs à la quiétude des lieux. La demande est particulièrement importante pour les mas en pierre qui atteignent des prix plus élevés. 

En moyenne, le prix immobilier à Nyons est de 2 380 €/m².

Quel budget prévoir pour acheter une maison à Nyons ?

Tout dépend du type de bien recherché. Pour devenir propriétaire d’une villa en bon état, les acheteurs doivent débourser entre 350 000 € et 600 000 € selon la taille et s’il y a une piscine. Les beaux mas en pierre nyonsais avec piscine se vendent à des prix plus élevés, entre 700 000 et plus d’1 000 000 €.

Quels sont les délais de vente à Nyons ?

Ils sont très courts. Il faut actuellement compter moins d’un mois entre la publication de l’annonce et la réception d’une offre d’achat. Il n’est pas rare de vendre au bout d’une seule semaine quand le prix est en adéquation avec le marché et la maison en parfait état.

Êtes-vous confiants en l’avenir du marché nyonsais ?

Il y a tout lieu d’être optimiste, car les indicateurs sont au vert, avec une demande qui reste soutenue. De plus, l’immobilier demeure une valeur sûre.

Image portrait
Image
David Boschi
David Boschi
Boschi Immobilier, 45 place de la Libération, 26110 Nyons
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils

Publié le jeudi 30 juin 2022

« La rareté de l’offre fait augmenter les prix des logements à Cavalaire-sur-Mer »

« La rareté de l’offre fait augmenter les prix des logements à Cavalaire-sur-Mer »

Mustapha Azzouz mar 28/06/2022 - 09:00

« La rareté de l’offre fait augmenter les prix des logements à Cavalaire-sur-Mer »

28 juin 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Sur la côte varoise, la demande immobilière est importante et tout particulièrement à Cavalaire-sur-Mer. Partons à la découverte de ce marché très prisé avec Jonathan Ramon, gérant de Star Immo.

Image
vue-panoramique-cavalaire-sur-mer-seloger
Avec ses 4 km de plages, la baie de Cavalaire offre un cadre de vie exceptionnel. © Fotosearch - Photononstop

Comment se porte le marché de l'immobilier cavalérois ?

C’est un marché très dynamique où la tension immobilière est assez forte. Face à la demande croissante, nous manquons de biens disponibles pour satisfaire les nombreux acquéreurs. Avec cette rareté de l’offre, nous assistons, depuis la crise sanitaire, à une hausse des prix sur le secteur. Cette augmentation demeure tout de même assez maîtrisée pour le moment.

Quel est le profil des acquéreurs ?

En agence, nous recevons essentiellement des retraités en quête d’une résidence secondaire sur la côte méditerranéenne. Ils recherchent un bien à proximité de la plage et du centre-ville. Les investisseurs sont également très présents car Cavalaire-sur-Mer est idéale pour la location saisonnière.

Quels sont les secteurs prisés ?

À Cavalaire-sur-Mer, les acheteurs tendent à cibler en priorité les quartiers situés sur les hauteurs de la ville car ils offrent de beaux panoramas sur la mer Méditerranée tout en restant proches des plages et du centre-ville.

Quelle est la typologie de biens la plus recherchée ?

La demande est particulièrement forte sur les maisons individuelles. Les biens à rénover sont également très appréciés car ils permettent de personnaliser son habitat et offrent souvent des potentiels d’agrandissement.

De quel budget faut-il disposer pour acheter dans votre ville ?

Pour l’achat d’un studio, il faut compter autour de 100 000 €. Les appartements F4 partent, quant à eux, entre 300 000 et 700 000 €. Les maisons individuelles se vendent à des prix plus élevés, entre 500 000 et 1 M€ et jusqu’à 1,5 M€ pour les logements de prestige.

En moyenne, le prix immobilier à Cavalaire-sur-Mer est de 5 482 €/m².

En combien de temps un bien se vend-il à Cavalaire ?

Entre la publication de l’annonce et la réception d’une offre d’achat, il faut prévoir entre deux semaines et deux mois. Les délais de vente peuvent toutefois être beaucoup plus courts pour les biens les plus demandés. Ceux-ci peuvent alors trouver preneurs sans aucune publicité préalable sur la base de notre portefeuille clients. 

Un conseil à donner aux futurs acquéreurs ?

Il est essentiel de se faire accompagner par une agence immobilière qui connaît bien le marché immobilier local. Cela permet de disposer de conseils avisés tout au long de son projet immobilier et d’être informé, en temps réel, de l’arrivée sur le marché de biens correspondant à sa recherche.

Êtes-vous confiant en l’avenir du marché cavalérois ?

Tout laisse à penser que le marché devrait conserver son dynamisme dans les mois à venir. La tendance est bonne et la ville engage actuellement de nombreux projets qui ne manqueront pas d'accroître l’attractivité de notre ville.

Image portrait
Image
jonathan-ramon
Jonathan Ramon
Star Immo, 337 avenue des Alliés, 83240 Cavalaire-sur-Mer
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Publié le mardi 28 juin 2022

« À Sanary-sur-Mer, les prix ont progressé de 10 à 20 % ces deux dernières années »

« À Sanary-sur-Mer, les prix ont progressé de 10 à 20 % ces deux dernières années »

Sofia El Allaki mar 28/06/2022 - 08:00

« À Sanary-sur-Mer, les prix ont progressé de 10 à 20 % ces deux dernières années »

28 juin 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Sur la côte varoise, Sanary-sur-Mer bénéficie d’une belle attractivité immobilière que renforce l’essor récent du télétravail. Fabien Albert, gérant d’Albert Immobilier, nous livre ses impressions sur l’état du marché sanaryen après deux années de crise sanitaire. 

Image
port-sanary-sur-mer-seloger
Sanary-sur-Mer, une commune varoise où il fait bon vivre. © 7Horses – Shutterstock

Comment se porte le marché de l'immobilier sanaryen ?

Nous sommes face à un marché qui fait preuve d’un dynamisme important. La crise sanitaire a profité à l’immobilier local car le besoin d’espaces et de nature n’a jamais été aussi fort. Au lendemain du premier confinement, les ventes se sont multipliées et depuis l’année dernière, il est devenu difficile de répondre à la demande. En 2021, nous avons enregistré une diminution de 70 % du volume de biens à vendre sur le secteur et cela se poursuit depuis le début de l’année.

Cette tension immobilière a-t-elle fait grimper les prix ?

Effectivement, face à la rareté de l’offre, les prix sont à la hausse dans notre secteur d’activité. L'augmentation oscille entre 10 et 20 % en fonction du type de bien, de son état et de sa localisation.

Quel est le profil des acquéreurs actuels ?

Nous recevons une clientèle assez diversifiée. Toutefois, depuis la crise sanitaire, nous avons affaire à de nombreux habitants des métropoles parisienne et lyonnaise séduits par la qualité de vie offerte par Sanary-sur-Mer et ses environs. Certains recherchent une résidence secondaire pour télétravailler plusieurs jours par semaine, d’autres ont décidé de changer de vie en s’installant dans notre belle région. Plus traditionnellement, notre clientèle est composée de retraités qui souhaitent un pied-à-terre au bord de la mer.

Quelles sont les villes les plus prisées autour de Sanary-sur-Mer ?

À quelques kilomètres à l’est de Sanary-sur-Mer, Ollioules est tout particulièrement appréciée des personnes en quête de calme et de verdure. Au bord de la Méditerranée, elle offre de beaux panoramas sur la mer et la campagne environnante.

En moyenne, le prix immobilier à Sanary-sur-Mer est de 5 932 €/m².

Et quels sont les biens les plus recherchés ?

Les maisons construites sur des terrains offrant des possibilités d’agrandissement sont très recherchées. Les acheteurs plébiscitent également les appartements disposant d’une terrasse et d’un parking.

Quel budget prévoir pour acheter un appartement sur votre secteur ?

Les studios se vendent entre 100 000 et 200 000 € en fonction de leur état et de leur localisation. Pour l’achat d’un appartement F2, le prix d’entrée est de 150 000 € mais les biens les plus prestigieux peuvent valoir jusqu’à 350 000 €. Les logements avec trois chambres partent, quant à eux, entre 500 000 et 1 000 000 €.

Qu’en est-il pour une maison ?

Les acheteurs doivent débourser, a minima, 400 000 € mais les prix varient considérablement en fonction du type de bien recherché.

Quels sont les délais de vente à Sanary-sur-Mer ?

Si le logement est affiché au juste prix, il est possible de recevoir une offre d’achat entre sept et quinze jours. Les délais peuvent toutefois être plus courts pour les biens les plus prisés. Nous avons récemment reçu une proposition d’achat deux heures seulement après la mise en vente !

Le prix immobilier à Ollioules est, en moyenne, de 3 802 €/m².

Un mot sur le marché locatif sanaryen ?

Il est tout aussi dynamique que celui de la transaction, les biens se louent très rapidement. Concernant le montant des loyers, il faut compter autour de 800 € pour la location d’un appartement F3 ou d'un petit F4. Pour louer une maison, les loyers oscillent entre 1 200 et 1 400 € par mois.

Quel avenir pour le marché immobilier sanaryen ?

Nous sommes très optimistes, car les indicateurs sont très encourageants. Concernant les prix, il est probable qu’ils se stabilisent dans les prochains mois ou que la hausse soit plus modérée car ils ont atteint des niveaux élevés.

Image portrait
Image
Fabien Albert
Fabien Albert
Albert Immobilier , 2 Quai Marie Esmenard, 83110 Sanary-sur-Mer
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Publié le mardi 28 juin 2022

« À Sainte-Maxime, les prix augmentent faute de biens à vendre »

« À Sainte-Maxime, les prix augmentent faute de biens à vendre »

Mustapha Azzouz mar 28/06/2022 - 07:30

« À Sainte-Maxime, les prix augmentent faute de biens à vendre »

28 juin 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Face à Saint-Tropez, Sainte-Maxime est une station balnéaire très appréciée, aussi bien des acquéreurs que des investisseurs. Brigitte Vreede Biset, directrice de Brigitte Biset Immo-Estate, en est témoin chaque jour. Elle décrypte pour nous le marché immobilier maximois.

Image
marina-sainte-maxime-seloger
Plus grande ville du golfe de Saint-Tropez, Sainte-Maxime bénéficie d’une forte attractivité immobilière. © Juergen Wackenhut – Shutterstock

Comment se porte le marché immobilier à Sainte-Maxime ?

Il a toujours été très dynamique, avec une demande particulièrement importante. Actuellement, nous faisons face à une pénurie de l’offre. Ce manque de biens disponibles à la vente a un impact non négligeable sur les prix de vente qui ont tendance à augmenter.

Quel est le profil des acquéreurs ?

Notre clientèle est assez diversifiée. Le secteur attire des acheteurs locaux, mais aussi des acquéreurs en provenance d’autres régions et même de l’étranger. Nous avons affaire à de nombreux investisseurs séduits par une rentabilité locative intéressante. Le marché de la résidence secondaire se porte également très bien pour les biens de prestige valant plusieurs millions d’euros.

Quels sont les secteurs les plus recherchés ?

Les acquéreurs plébiscitent les quartiers situés à proximité immédiate du littoral et où l'on trouve des biens avec vue mer. La demande est ainsi importante dans les secteurs du Sémaphore, de la Croisette, de la Nartelle et de Beauvallon. Le centre-ville maximois est également très demandé.

Quelles sont les villes les plus prisées autour de Sainte-Maxime ?

Les acheteurs privilégient les Issambres, Grimaud et le Plan-de-la-Tour. Ces communes affichent des prix un peu plus abordables que Sainte-Maxime tout en offrant une excellente qualité de vie.

En moyenne, le prix immobilier à Sainte-Maxime est de 6 007 €/m².

Quels sont les délais de vente ?

Les logements affichés à un prix de vente cohérent peuvent trouver preneurs en une seule visite. Si un bien est surévalué, il restera bien plus longtemps sur le marché. Il ne se vendra, bien souvent, qu’après une baisse de prix importante.

Des saisons sont-elles propices à l'achat ou à la vente ?

Les acquéreurs se déplacent toute l’année pour visiter lorsqu’un bien répond à leurs critères de recherche. Néanmoins, il y a davantage de visites entre février et juin, ainsi qu’entre septembre et novembre. En été, il est compliqué de visiter, car les biens sont, la plupart du temps, en location.

Un conseil aux acheteurs ?

Face à la rareté de l’offre, il est conseillé de ne pas faire de proposition d’achat trop basse. Le risque est de passer à côté d’une belle affaire, car il n’est pas rare que les vendeurs reçoivent plusieurs offres dans un délai très court.

Êtes-vous optimistes pour l’avenir du marché maximois ?

Il y a tout lieu de l’être, car nous avons réalisé, en 2021, de nombreuses transactions et la tendance se poursuit depuis le début de l’année. Nous espérons, toutefois, que les vendeurs se décideront à mettre en vente leurs biens pour mieux répondre à la très forte demande.

Image portrait
Image
Brigitte Vreede Biset
Brigitte Vreede Biset
Brigitte Biset Immo-Estate, 13 chemin de la Nartelle, 83120 Sainte Maxime
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Publié le mardi 28 juin 2022